Première négociation salaires pour 2012 - 7 octobre 2011 - C'est loin de faire le compte !!

Prologue

La direction commence par faire un premier tour de table pour savoir comment les organisations syndicales perçoivent cette négociation sur les salaires. La CGT a indiqué pour sa part qu'elle ne voulait pas entendre parler de la crise pendant cette réunion concernant les rémunérations, les salariés n'ont pas à faire les frais d'une politique expansionniste à excès de la direction.

Acte 1

La direction propose une revalorisation des salaires minimum de fonction (SMF) de :
               + 2 % pour l'année 2012
            + 1% garanties pour 2013
            + 1% de garanties pour 2014
Pour les augmentations collectives elle propose
            + 1% pour les classes 1 à 6 avec un plafond de 150 euros annuels.

Les organisations syndicales ont fait part leur proposition. 

Pour la CGT, elle revendique une augmentation générale de + 5% avec un minimum de 150 euros mensuels (1950 euros annuels) et le salaires minimum de fonction (SMF) classe 1 démarrant à 1700 euros mensuels base du salaire minimum CGT nationalement.

Tract CGT revendications salaires 2012 CNN

La CGT a fait aussi remarquer à la direction que personne ne toucherait le 1% car tous les salariés ont une rémunération supérieure à 15 000 euros annuels. Même en proposant 20 % cela n'aurait rien apporté de plus.

Entracte (Suspension de séance demandée par la direction)

Acte 2

La direction formule une deuxième proposition c'est à dire :
- une revalorisation du salaire minimal de fonction (SMF) de + 2,3% pour les classes 1 à 7 (même garantie de + 1% pour 2013 et +1% pour 2014) cette mesure concernerait 1700 salariés soit moins de 10% du personnel de l'UDSG. L'effet mécanique de cette mesure sur la prime d'expérience concernera 13125 salariés. Ci-dessous le SMF revalorisé :

Classe    SMF avec +2,3%
   1           18 655 euros
   2           19 628 euros
   3           22 313 euros
   4           26 484 euros
   5           31 230 euros
   6           40 989 euros
   7           54 339 euros

- une augmentation collective de  + 1% avec un plafond de 230 euros annuels soit au maximum + 17,69 euros brut par mois. Champagne !!
Elle indique que le coût de cette mesure sera de 4,890 millions. La prochaine réunion de négociation aura lieu le 26 octobre

Epilogue

C'est loin de faire le compte. Les salariés de Groupama veulent une  véritable augmentation  surtout dans la période actuelle de hausses des prix des denrées alimentaires, des transports, de l'énergie, de l'impôts sur les mutuelles.... L'intervention des salariés sera indispensable si on veut faire évoluer les mesures de la direction !!